Parmi la liste des installations écologiques, pour produire de l’énergie, la pompe à chaleur est un système plébiscité, qui rencontre un vif succès auprès des propriétaires, au même titre que les panneaux photovoltaïques et le petit éolien.

Les Français sont de plus en plus attentifs à choisir des sortes de chauffage respectueux de l’environnement et qui ne font pas grimper la facture d’électricité à la fois.

pompe-a-chaleur

La pompe à chaleur est un système complet, qui peut chauffer une maison entière sans encombre. Elle est dotée de plusieurs éléments :

  • une unité centrale, qui capte les calories nécessaires dans l’eau, l’air ou la terre et qui les transforme en énergie, dans le but de produire de la chaleur ou du froid.
  • les émetteurs, qui diffusent dans chaque pièce, l’air chaud ou froid.

Bon nombre de pompes à chaleur peuvent avoir un double usage : chauffage l’hiver et climatisation l’été. On parle plus communément de climatisation réversible. La technologie la plus avancée en matière de pompe à chaleur est la climatisation inverter. Très économique et silencieuse, la pompe à chaleur permet une montée rapide en température et un maintien constant de celle-ci, dans chaque pièce.

Pourquoi investir dans une pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur est un investissement sur le long terme, qui a de multiples intérêts.

  • Un mode de chauffage économique : à l’heure où le prix de l’électricité ne cesse d’augmenter, la pompe à chaleur permet de diminuer les dépenses énergétiques annuelles, de près de 75%. La pompe à chaleur représente un coût élevé à l’achat, mais est rapidement rentabilisée à l’usage.
  • Une façon écologique de se chauffer : la pompe à chaleur peut diminuer son impact écologique sur la planète et les émissions de gaz à effet de serre. L’appareil produit l’énergie, à base d’éléments naturels.
  • Une possibilité de recevoir des subventions fiscales : en fonction du choix du modèle de la pompe à chaleur, dans sa résidence principale, il est possible de bénéficier d’un crédit d’impôt. Le montant de ce dernier peut varier entre 25 et 40% de la facture TTC de l’installation.

Les différents types de pompes à chaleur

La pompe à chaleur peut s’adapter à toutes les habitations. Il existe 6 sortes de pompes à chaleur.

Pompe à chaleur

Pour bien choisir sa pompe à chaleur, il est nécessaire de prendre en compte plusieurs éléments : le prix, la présence d’une source d’eau proche, la configuration du terrain, les besoins en chauffage

  • Les pompes aérothermiques
  • La pompe air / air est une pompe à chaleur qui puise les calories de l’air ambiant, pour les restituer en chauffage dans dans une maison.

    La pompe air / eau absorbe l’énergie de l’air extérieur, pour fournir en eau chaude une maison ou pour chauffer une piscine.

    Ce sont les modèles de pompes à chaleur les plus répandus, en raison de la facilité d’installation dans une habitation neuve ou en rénovation.

  • Les pompes géothermiques
  • La pompe eau / air utilise la présence naturelle d’un lac ou d’une nappe phréatique pour absorber les calories de l’eau et restitue de la chaleur dans l’air de l’habitation.

    La pompe eau / eau absorbe l’énergie de l’eau de la source proche et chauffe l’eau pour toute la maison.

    La pompe sol / air se sert des calories véhiculées par la terre, pour chauffer ou rafraîchir une maison. Les capteurs peuvent être placés en surface à moins d’1 mètre de la surface du sol, pour les grandes étendues ou en profondeur, entre 50 et 100 m de la surface, pour les petits terrains.

    Les capteurs horizontaux ou verticaux marchent aussi pour la pompe sol / air que la pompe sol / eau, qui capte l’énergie du sol du jardin pour la restituer dans l’eau sanitaire.